5 réponses aux injonctions des poils durant l’été

Ah l’été ! Le moment tant attendu de l’année.

On se trémousse à la plage, on enchaîne les apéros et les après-midis bronzette. Mais l’été, ce n’est malheureusement pas que cela. C’est aussi LE moment tant redouté pour bon nombre d’entre nous. On appréhende le fait d’exposer notre corps à la vue de tous. On se focalise essentiellement sur le jugement et le regard des autres plutôt que de nous accepter et d’apprendre à nous aimer.

 

Les injonctions, y’en a marre !

Dès le printemps, les magazines beauté ou mode nous bassinent avec des photos de stars taille 34/36 vêtues de leur plus beau bikini. Ou pire encore, il n’est pas rare d’y trouver des photos d’une célébrité ayant pris du poids, toujours accompagnées de réflexions déplacées et moqueuses.

Mais le poids n’est pas notre seule préoccupation. Les poils aussi en font partie ! Bien qu’ils soient de plus en plus acceptés, nos p’tits poils sont encore et toujours rejetés par une partie de la société (vous savez, ceux qui ne sont pas fan du progrès et qui adorent mettre les gens dans des cases !).

Bref, la question est : pourquoi quelqu’un qui aime son corps et qui s’assume fait-il autant jaser ? La société nous a bercé avec des injonctions grotesques depuis notre plus tendre enfance. Une femme doit être comme ci. Un homme ne doit pas faire ça. Bref, quelqu’un qui s’émancipe de ces injonctions et ose sortir de sa case prédéterminée, c’est forcément mal vu !

Chez UNY, on pense justement que s’aimer et s’assumer devrait être encouragé plutôt que pointé du doigt. Parce qu’il en faut du courage et du self-love pour se libérer du regard d’autrui ! Voici donc  nos 5 réponses aux injonctions des poils durant l’été (non mais).

1.    J’ai des poils ? Bah oui, je suis un être humain Michel !

Tu gardes tes poils, et alors ? Voici une bonne réponse aux regards insistants ou aux remarques désobligeantes : « Qu’ils soient roux, blonds, bruns, je les aime et j’en prends soin ! D’ailleurs j’ai ramené mon huile de ricin pour les faire pousser ! Tu veux tester ? ».

Plus sérieusement, avoir des poils, c’est normal. C’est la nature ! Si tu es un être humain, tu en as forcément ! Ce n’est pas comme si tout le monde sur terre était dépourvu de poils et que tu étais le ou la seule à en avoir ! Bon, si tout le monde en a, alors dans ce cas, autant les accepter, tu ne penses pas ? Il n’y a rien de plus normal que de garder ses poils.

2.    Oui, je me suis épilé.e ou rasé.e et j’ai des rougeurs / boutons. Et alors ?

Alors là, c’est le pompon. Tu t’es enquiquiné.e à enlever tes poils et on vient te faire une remarque sur les rougeurs et les petits boutons qui sont apparus sur la zone en question. « Que j’ai des poils ou que je n’en ai pas, finalement, jamais rien ne va. T’as une solution miracle ?»

La peau épilée et ultra-lisse des magazines n’existe pas. Alors nul besoin de culpabiliser de ne pas avoir quelque chose qui n’existe pas ! 

3.    Mon corps n’est pas une mode

« Mon corps n’est pas une mode ! » Et ouais ! Il n’a pas à s’adapter aux modes qui vont et viennent d’une année à l’autre. Si tu essaies de t’adapter aux modes, de un, c’est épuisant, et de deux, tu ne seras jamais satisfait.e de ton image. Pourquoi ne pas plutôt l’accepter et l’aimer comme il est déjà ? Avec ses poils ou ses boutons post-épilation ? Plus besoin de te rendre malade avec ça, tu peux occuper ton esprit avec de nouvelles choses, bien plus positives (du genre aller commander une Margarita fraise).

4.    L’unicité ne se compare pas

Tu es unique. Alors, vouloir ressembler aux autres, c’est un peu dommage ! « L’unicité, par définition, ne se compare pas. » Retiens cela. En plus, c’est ton unicité qui fait ton charme ! Si tout le monde se ressemblait tels des clones, la vie serait bien ennuyante. En plus, ce sont souvent nos petits « défauts » qui plaisent aux autres. Si les autres peuvent te voir d’un regard bienveillant et admiratif, pourquoi pas toi ?

5.    Mon corps, mon choix !

Ton corps t’appartient ! Encore heureux ! Tu es libre de faire ce qu’il te plait. Garder tes poils ou les enlever. Te faire tatouer même si maman n’aime pas ça.  Te colorer les cheveux. Te muscler en mode bodybuilding, ou pas. Te trémousser sur la plage avec ton maillot fluo taille 52. Bref, si toi, tu te sens bien ainsi, c’est ce qui compte !

Et si vous trouvez que ce slogan est un peu trop politique, vous pouvez toujours vous rabattre sur le fameux « Parle à ma main ! ». Rapide, efficace.

Revenons-en aux poils. Que tu en aies un peu ou beaucoup, qu’ils soient frisés, touffus ou dispersés, peu importe ! Si tu te sens bien dans ton corps et dans ta tête en les gardant et bien profite de ton été avec ! Si tu es plutôt team « plus un poil sur le caillou », sache que les boutons et les rougeurs sont normaux ! On ne fera jamais l’unanimité, alors autant faire ce qu’il nous plait et ne plus chercher l’approbation des autres ! Profite plutôt de ton été pour lâcher-prise et te ressourcer (car il y a bien plus important au final !).

Article écrit par Manon Antoine. 
Photo by ian dooley on Unsplash

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés

You can use this element to add a quote, content...