L'essor des cosmétiques genderless (et c’est tant mieux !) - UNY

« Le maquillage, c’est uniquement pour les femmes ! », « Un homme, ça doit avoir des poils ! »

Soyons francs, nous avons tous entendu ce genre de remarques un jour ou l’autre. Et pourtant, la fin de ces stéréotypes est proche…  En effet, l’augmentation des offres de cosmétiques pour hommes et des produits « unisexes » témoigne d’une réelle volonté d’unification et de démocratisation du maquillage et produits de beauté. En 2021, prendre soin de soi, ce n’est plus réservé qu’aux femmes !

UNE ÉVOLUTION DES MENTALITÉS

Il y a quelques années de cela, les seuls hommes que l’on voyait porter du maquillage étaient mannequins, acteurs, chanteurs ou présentateurs. Aujourd’hui, les youtubeurs make-up ne se font plus prier ! Les comptes Instagram d’hommes partageants leur routine beauté ou publiant des photos avec du rouge à lèvres et des faux-cils se sont aussi multipliés. Du jamais vu jusqu’alors !  

D’après l’article « Le maquillage pour les hommes sur le point de se démocratiser » paru dans le numéro du 8 mai 2019 du magazine l’OBS, c’est un fait : les hommes prennent de plus en plus soin d’eux. Ces dernières années, les stéréotypes de genres ont été vivement remis en question. Désormais, les styles féminins et masculins fusionnent pour ne former plus qu’un. Les stéréotypes genrés s’effacent doucement mais sûrement et les hommes osent se montrer tel qu’ils en ont envie.

Plus qu’une simple mode, la fusion des genres dite « unisexe » marque un véritable tournant dans les mentalités de notre société actuelle et défit tous les préjugés solidement ancrés des décennies précédentes.

LES MARQUES DE COSMÉTIQUES S'EMPARENT DU MARCHÉ MASCULIN

Dès 2003, l’inégalable Jean-Paul Gaultier lançait sa gamme de maquillage pour hommes « Tout beau tout propre ». Les hommes commençaient alors à intéresser les marques de cosmétiques.

Mais c’est surtout à partir de 2019 que tout s’est accéléré. Souvenez-vous : en janvier 2019, Chanel lançait sa gamme « Boy » composée d’un stylo à sourcils, d’un baume à lèvre ainsi que d’un fond de teint. Quelques semaines plus tard, c’était la célèbre maison Givenchy qui sortait sa collection « Mister » incluant un stylo correcteur et un gel pour les sourcils. 

Ces marques ont parfaitement cerné la génération Z qui est en forte demande de gammes unisexes. La « Gen Z » ne fait aucune différence entre les sexes, contrairement aux générations qui les précèdent.

En 2020, la société d'analyse de marché Moz a observé une augmentation de près de 80 % des recherches sur Internet "looks de maquillage hommes" pendant le mois d'avril (en plein confinement), par rapport à la même période en 2019.

De son côté, The Guardian a récemment fait état d'une croissance de 300 % du marché cosmétiques pour hommes au cours des six derniers mois de 2020. Cependant, ces chiffres tendent à montrer que les cosmétiques pour hommes, incluant le maquillage, ont encore un long chemin à parcourir.

LA TENDANCE "NO MAKE-UP"

Du côté des femmes, la tendance est au make-up « nude » qui donne un rendu très naturel. D’où vient cette tendance me diriez-vous ? Et bien celle-ci vient du fait que la nouvelle génération revendique le fait que la féminité ne veut pas forcément dire « porter du maquillage ». Là aussi, les mentalités ont beaucoup évolué et les stéréotypes sur la féminité ont bien été bousculé. Au-delà de ce maquillage qui donne l’illusion de ne pas être maquillé, c’est tout un système de pensée qui est remis en cause. Les hommes se maquillent et prennent soin d’eux, tandis que les femmes adoptent un effet « no make-up » et un style vestimentaire plus androgyne.

LA "CLEAN BEAUTY" EN PLEIN ESSOR

Ces dernières années, la « Clean Beauty » a aussi fait son apparition sur la liste des priorités des Millenials. En effet, au-delà du simple prisme du make-up, les marques de cosmétiques ont décidé de sérieusement s’attaquer aux problématiques de peau, mettant ainsi le genre de côté. L’heure n’est plus au packaging genré. Il est maintenant question de compositions, de formulations et d’actifs naturels. Et ça, les marques telles que Typology, The Ordinary et Kreme l’ont bien compris ! L’explosion de cette nouvelle demande vient du désir des Millenials d’adopter des produits mixtes efficaces, sans ingrédients dangereux ou d’additif inutiles, provenant de marques qui s’engagent à réduire leur impact écologique. Désormais, la naturalité et la qualité sont au cœur des priorités de la nouvelle génération.

LES PRODUITS GENRÉS ONT-ILS ENCORE UN SENS ?

En réalité, pas vraiment… L’étiquette « Homme» ou « Femme » n’est plus vraiment un argument qui fait vendre. La nouvelle génération est beaucoup plus regardante sur les actifs et les compositions des produits plutôt que sur leurs couleurs et leurs packagings. Bienvenue dans le monde de la « Clean Beauty » et de la beauté mixte !

 Il faut dire qu’il n’y a pas de réelle différence entre la peau des hommes et celle des femmes. On nous a longtemps fait croire que, pour un produit similaire, nous devions forcément acheter celui qui était en accord avec notre sexe. Et bien entendu, les femmes payaient et payent encore souvent leurs produits plus chers (la fameuse taxe rose est dans la place !).

Si on y réfléchit bien, rien ne justifie l’existence des cosmétiques genrés. Ce n’est pas une question de sexe mais bien d’individu. Chacun d’entre nous possède son propre type de peau. Certains ont une peau plus sensible, d’autres ont une peau à tendance grasse et acnéique, tandis que d’autres encore ont, au contraire, une peau très sèche. Le sexe n’a donc rien à faire là-dedans.

La beauté « non-genrée » et la « Clean Beauty « ont sans aucun doute un grand avenir devant elles. Le futur des marchés cosmétiques réside donc dans le fait de répondre aux besoins réels de chaque peau et aux préférences de chaque individu, peu importe son genre.

Article rédigé par Manon Antoine
Photo by jurien huggins on Unsplash

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés

Shop now

You can use this element to add a quote, content...