Une épilation zéro déchet, c’est possible ? - UNY

Vous n’avez sûrement pas pu passer à côté du rapport du GIEC 2022 qui a été rendu public le 28 février dernier. Tandis que celui d’août 2021 concluait que le changement climatique était plus rapide que prévu, le rapport 2022 est encore plus alarmant. Il affirme qu’il nous reste 3 ans pour garder notre planète viable. Nous avons donc 3 ans pour agir. À notre petite échelle, nous pouvons chacun faire une différence. Et cela commence chez soi, par réduire notre consommation d’énergie ainsi que le volume de nos déchets.

Entre bandes de cires à usage unique, rasoirs jetables qui trainent sur le rebord de la baignoire et crème dépilatoire dans un tube de plastique, l’épilation n’est pas vraiment synonyme d’écologie !

Si vous souhaitez passer à une épilation zéro déchet pour vous et pour la planète, bonne nouvelle, c’est tout à fait possible ! Vous vous demandez comment vous y prendre ? On vous explique tout ! 

Qu’est-ce que le zéro déchet ?

Plus qu’une simple tendance, le zéro déchet est avant tout un mode de vie et celui-ci fait de nombreux adeptes. Pourquoi ? Tout simplement parce que cet art de vivre permet de réduire autant votre impact environnemental que vos dépenses. C’est aussi un bon moyen de lutter contre le surencombrement de nos placards et de nos espaces de vies !

Le zéro déchet, c’est acheter ses aliments en vrac afin d’éviter les emballages et packagings inutiles. C’est substituer quelque chose de jetable par un produit réutilisable. C’est utiliser tout ce qu’on a déjà chez soi afin de ne pas acheter un produit neuf.

Le problème de l’épilation moderne

Vous vous en doutez, l’épilation moderne génère beaucoup de déchets. Imaginez le nombre de rasoirs ou de bandes de cires que vous utilisez en un mois. Multipliez-le par 12 : ça fait un sacré volume de déchets par an ! Multipliez-le par toutes les années où vous vous êtes épilé et celles qui sont à venir. Imaginez maintenant ce que cela donnerait à l’échelle planétaire… Pour vous donner un ordre d’idée, la marque Bic vend près de 11 millions de rasoirs jetables par jour, ce qui fait 7700 rasoirs chaque minute. Un nombre beaucoup trop important de rasoirs non recyclables qui finissent généralement dans nos océans et nos décharges (sans compter l’extraction de pétrole transformé en plastique et l’énergie utilisée pour les produire…).

L’épilation zéro déchet : par où commencer ?

  1. Le rasoir réutilisable (notre préféré !)

Un rasoir réutilisable, par définition, on ne s’en sépare pas ! Et notre jolie planète, elle aime ça ! En investissant dans un rasoir réutilisable, les lames doivent être remplacées régulièrement, question d’hygiène et d’efficacité. Mais chez UNY, on a pensé à tout ! En effet, nous avons créé le premier programme de recyclage de lames usagées en France, pour ne pas que ces lames finissent elles aussi, dans la nature. Vous pouvez donc nous renvoyer vos lames usagées (à partir de 10 lames) et nous nous chargerons du reste. Celles-ci seront recyclés pour en fabriquer de nouvelles, comme neuves ! En plus d’avoir du style, notre rasoir UNY vous permet de prendre plaisir à vous raser, faire des économies et préserver la planète !

  1. La cire maison

Le zéro déchet, c’est aussi faire avec ce qu’on a, alors à vos casseroles ! Voici une petite recette simple et efficace. Pour réaliser cette recette, il vous faut :

  • 500 grammes de sucre
  • 2 cuillères à soupe de miel (Le mélange de sucre et de miel donne une texture collante qui emprisonne les poils efficacement. Quant à la chaleur, elle favorise la dilatation des pores et permet d’arracher les poils plus facilement)
  • Le jus d’un demi-citron (le citron stimule la circulation sanguine et a des propriétés anti-inflammatoire : il préviendra l’apparition de poils incarnés)
  • 15 cl d’eau

Faites fondre le tout à feu doux tout en remuant. N’oubliez pas l’eau car elle empêchera votre mélange de brûler. Lorsque vous estimez que la texture est bonne (lisse et souple), retirer le mélange du feu et laisser refroidir 5 minutes. Il vous suffit ensuite de l’appliquer directement sur votre peau à l’aide d’une petite spatule, laisser poser puis tirer d’un coup sec. N’hésitez pas à souffler sur la cire avant de l’appliquer afin d’éviter de vous brûler.

Si, entre temps, celle-ci à refroidit, faites fondre à nouveau votre mélange au bain marie. Vous pouvez aussi conserver votre cire dans un récipient prévu à cet effet et la ranger au frigo pour la réutiliser plus tard.

Si vous trouvez les bandes de cire plus simple à utiliser, vous pouvez vous en confectionner avec des bandes de tissu (du coton de préférence) et appliquer votre cire maison directement dessus. Et voilà, vous avez maintenant une cire 100% naturelle et biodégradable !

  1. Épilateur électrique : est-ce vraiment écologique ?

Le principe du zéro déchet, c’est de réutiliser ce qu’on a déjà en notre possession, alors ne vous séparez pas si vite de votre épilateur électrique ! Certes, il est en plastique, nécessite de l’électricité et a une durée de vie limitée, mais on est loin du rasoir jetable ! Il est écologique dans le sens où il ne produit pas de déchets plastiques répétitifs et peut être utilisé des années durant ! On peut donc reconnaître qu’il participe à la réduction de déchets. L’épilateur électrique a un certain coût d’achat mais celui-ci est vite rentabilisé sur le moyen et long-terme.

  1. Épilation laser : une bonne alternative ?

L’épilation laser permet un résultat quasi-définitif. Pratiquée par un médecin, cette méthode implique un sacré budget. La technique du laser requière l’utilisation d’électricité, mais c’est un investissement long-terme. À la suite de votre traitement, vous n’aurez plus besoin d’épiler la zone en question car la repousse n’aura tout simplement plus lieu ! Ça en fait des déchets en moins, non ? En clair, l’épilation laser est donc une bonne alternative si vous voulez réduire vos déchets liés à l’épilation.

L’épilation zéro déchet, c’est possible ! Nul besoin de changer l’intégralité de vos habitudes, il suffit d’utiliser tout ce que vous avez déjà à portée de mains et d’adapter la technique d’épilation qui vous convient le mieux afin qu’elle soit respectueuse de l’environnement !

Article par Manon Antoine.
Photo by Dainis Graveris on Unsplash

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés

Shop now

You can use this element to add a quote, content...