Doit-on s'épiler quand on est enceinte ? - UNY

Quoiqu’on en dise, la grossesse entraine, chez la future mère, un bouleversement autant physiologique qu’hormonal. Pendant 9 mois, les hormones font un peu le yoyo et peuvent ainsi avoir un impact sur la pilosité et l’aspect de la peau.

Certaines femmes observent une diminution de leur pilosité, tandis que d’autres, au contraire, verront apparaître des poils à des endroits qui en étaient jusqu’ici plus ou moins épargnés… (mmh le duvet moustache !).

Cette apparition soudaine de poils est tout à fait normale. Elle est due aux changements hormonaux. En effet, tout au long de cette période, la production de progestérone et d’œstrogènes augmente afin de permettre au fœtus de se développer et préparer le corps de la femme à l’accouchement.

En bref, la grossesse est une phase qui demande beaucoup plus d’attention et de vigilance, c’est pourquoi il est important de s’épiler en douceur et d’identifier les techniques d’épilation à éviter… 

Puis-je continuer à me raser en étant enceinte ?

Il n’y a aucune contre-indications particulières concernant le rasage pendant la période de grossesse. Il s’agit d’ailleurs de l’option la plus rapide et la plus simple. N’oubliez pas d’hydrater la zone que vous venez de raser afin d’éviter démangeaisons, rougeurs et boutons. Cela évitera aussi l’apparition de poils incarnés car votre peau gagnera en souplesse : il sera donc plus facile pour vos petits poils de traverser votre peau lors de la repousse. Hydrater OK, mais vous vous demandez sûrement quelle crème choisir ? Avec sa formule à 99,6% d’origine naturelle, notre crème universelle convient à tout le monde et à toutes les peaux ! Applicable autant sur le visage que sur le corps, elle sera parfaite pour apaiser votre peau après le rasage.

L’épilation à la cire est-elle déconseillée chez la femme enceinte ?

Halte aux idées reçues ! Et bonne nouvelle pour adeptes de l’épilation à la cire car la réponse est non ! On a longtemps entendu dire que la cire chaude pouvait engendrer une légère dilatation des vaisseaux sanguins et donc favoriser les problèmes veineux qui sont malheureusement fréquents pendant la grossesse. Sachez que cela est faux. Que vous vous épiliez à la cire chaude, froide ou tiède, soyez rassurée, il n’y a aucun risque car la cire ne traverse pas la barrière cutanée.

Qu’en est-il de la crème dépilatoire ?

Ici, les avis sont mitigés. Elle n’est ni interdite, ni vraiment conseillée. La majorité des crèmes, gels ou mousses dépilatoires ont des composants chimiques (perturbateur endocrinien bonjour !) et des huiles essentielles pouvant entrainer des allergies. Choisissez une crème naturelle (et sans huiles essentielles car celles-ci sont interdites pendant la grossesse) et ne dépassez pas le temps de pose. Évitez aussi de l’appliquer sur les muqueuses !

Puis-je utiliser mon épilateur électrique pendant ma grossesse ?

Oui !!! Attention tout de même car votre peau est parfois plus sensible pendant la grossesse. Assurez-vous d’hydrater votre peau en conséquence et d’opter pour une autre technique d’épilation si vous voyez que votre peau ne supporte pas l’épilateur électrique durant cette période.

L’épilation laser et la lumière pulsée sont-elles proscrites ?

Tut-tut-tut ! Oubliez l’épilation laser et la lumière pulsée si vous portez la vie. L’épilation laser est contre-indiquée pour les femmes enceintes. Le laser et la lumière pulsée font parties des avancées majeures en termes d’épilation définitive, mais par manque de recul et d’études sur le sujet, les médecins déconseillent fortement de prendre le risque.

Et la décoloration ?

Les produits de décoloration n’ont pas d’effets néfastes pour le bébé. Cependant, comme pour les crèmes dépilatoires, privilégiez les produits d’origine végétale et sans ammoniaque. Pour celles qui ont l’habitude de se décolorer les poils, vous pouvez y aller ! À noter que décolorer les poils de votre bas du dos ne gênera en rien une éventuelle pose de péridurale.

Épilation à la maison ou en institut ?

Pendant les premiers mois de votre grossesse, il est tout à fait possible de vous épilez par vous-même, du moment que la technique d’épilation n’est dangereuse ni pour vous ni pour le bébé.

Les mois passants, cet exercice risque de devenir un peu plus périlleux et certaines zones de moins en moins accessibles. Vous pouvez alors vous aider d’un miroir ou simplement vous faire épiler en institut.

Dois-je m’épiler le pubis pour l’accouchement ?

Bien que cela fut longtemps obligatoire, l’épilation pour le jour J n’est plus imposée selon l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé). Si vous prévoyez d’accoucher par voix basse, vous n’êtes pas obligée de vous épiler. Si toutefois votre accouchement est prévu par césarienne, il est préférable de s’épiler ou se raser au préalable. Dans tous les cas, votre bas du ventre sera automatiquement rasé par le corps médical avant la césarienne pour des raisons d’hygiène.

Ma pilosité s’est développée davantage durant ma grossesse : dois-je m’attendre à ce qu’elle reste ainsi ?

Non ! Si votre pilosité s’est développée et que cela vous déplait, rassurez-vous ! Ces effets disparaissent généralement dans les 6 mois qui suivent l’accouchement. Petit à petit, votre corps retrouvera son équilibre hormonal et tout rentrera dans l’ordre. Vous pouvez bien entendu continuer à vous épiler. Attention toutefois à ne pas céder à la tentation d’épiler le duvet qui a pu apparaitre sur votre visage ou votre ventre (la fameuse ligne de grossesse), car celui-ci disparaitra naturellement : il serait dommage de stimuler la repousse en voulant justement sans débarrasser (à vos risques et périls !).  

Grossesse et épilation ne sont donc pas incompatibles !

Ce qu’il faut retenir, c’est qu’il n’y a pas de bonne ou de mauvaise manière d’appréhender votre pilosité durant la grossesse. Envie de laisser pousser ou de vous en débarrasser, le plus important est de vous sentir bien, entièrement et simplement vous.

Si vous souhaitez vous épiler, utilisez des méthodes inoffensives pour vous et votre bébé en optant pour le rasoir (réutilisable évidemment !), la cire, une crème dépilatoire naturelle, un épilateur électrique ou encore un produit de décoloration sans ammoniaque. Si vous avez ne serait-ce qu’un petit doute, renseignez-vous auprès de votre médecin.

Gardez à l’esprit que tous les petits changements qui surviennent au niveau de votre peau et de votre pilosité sont normaux et communs.

Chaque femme est différente et chaque grossesse aussi. Il y a donc autant de cas de figures que de femmes.

 
Article par Manon Antoine.
Photo by Domo . on Unsplash

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés

Shop now

You can use this element to add a quote, content...