Quand les astres et les saisons se mêlent de nos poils…

Nous croiriez-vous si nous vous disions que les astres et les saisons influencent notre système pileux ?

Vous trouvez sûrement cette affirmation loufoque, et pourtant, elle est bien vraie…et nous allons vous expliquer pourquoi.

ÉPILATION ET CYCLES LUNAIRES : MYTHE OU RÉALITÉ ?

Depuis l’Antiquité, la lune et son influence sur nos humeurs et notre santé suscitent bien des curiosités mais aussi de nombreuses controverses.

Si vous ne le saviez pas encore, un cycle lunaire dure 28 jours, et la repousse des poils serait influencée par celui-ci : une affirmation plus ésotérique que scientifique, mais qui néanmoins, porterait ses fruits.

Et oui… la lune aurait une influence sur notre système pileux ! Mais pas que ! Celle-ci a aussi une influence sur la vitalité et la croissance des plantes, la masse des océans (d’où le phénomène de marée) ou encore notre sommeil.

CE QUE LE CALENDRIER LUNAIRE NOUS DIT...

Il est conseillé de se raser ou de s’épiler durant la phase « descendante » ou « décroissante » du cycle lunaire : à la fin de la pleine lune et au début d’une nouvelle. Durant cette phase, la pousse des poils est ralentie et ceux-ci repoussent plus fins.  

Au contraire, il est conseillé de se couper les cheveux pendant la phase « montante » ou « croissante » du cycle, période durant laquelle la repousse des cheveux serait plus rapide et où ceux-ci seraient plus résistants. 

En ce sens, il existe des calendriers lunaires d’épilation disponibles sur internet et qui diffèrent peu d’une année à l’autre.

FAUT-IL CROIRE À L'INFLUENCE DES CYCLES LUNAIRES SUR LES POILS ?

En fait, ce mythe est très proche de la réalité. La puissance de la lune n’est plus contestable lorsque nous observons le phénomène de marées. Il est donc tout à fait possible que celle-ci puisse aussi agir sur notre système pileux. Bien qu’aucune étude scientifique ne l’ait encore démontré, des experts s’accordent sur un point : les vaisseaux capillaires se dilatent davantage durant la pleine lune, améliorant ainsi la circulation du sang et donc la qualité et la pousse des cheveux.

Alors, épilation en fonction du cycle lunaire : vrai ou faux ? Notre réponse : il n’y a aucune raison de ne pas essayer ! Le plus judicieux serait de se faire son propre avis sur la question…

PERTE DE POILS ET DE CHEVEUX EN AUTOMNE, SUIS-JE NORMAL(E) ?

Chaque jour, nous perdons une quantité plus ou moins importante de cheveux, mais pas de panique, ceux-ci se renouvellent naturellement ! 

Cependant, vous avez peut-être remarqué une perte de cheveux plus importante pendant la saison automnale. Et bien rassurez-vous, car c’est tout à fait normal, et nous avons une explication à cela…

POURQUOI PERDONS-NOUS AUTANT DE CHEVEUX PENDANT LA PÉRIODE AUTOMNALE ?

Durant cette saison, nos cheveux tombent 2 à 4 fois plus que le reste de l’année. En été, nos cheveux poussent plus rapidement et ont plus de vitalité grâce au soleil et à la chaleur. Il est donc tout à fait normal qu’en automne, la plupart d’entre eux soient en fin de vie, d’où leur chute importante durant cette période. Certains facteurs peuvent aussi aggraver ou accentuer la chute comme le stress ou la fatigue.

PEUT-ON LIMITER CETTE CHUTE SAISONNIÈRE ?

Bien sûr ! La meilleure option est d’opter pour un shampoing doux ou antichute. Bien entendu, privilégiez les produits conçus à partir d’ingrédients d’origine naturelle qui n’agresseront pas davantage votre cuir chevelu.

Vous pouvez aussi vous brosser les cheveux et vous masser le cuir chevelu régulièrement afin de stimuler la circulation sanguine : cela permettra aussi d’éliminer les cheveux en fin de vie.

Le bain d’huile végétale est aussi très efficace pour faciliter la repousse et limiter la chute de cheveux. 1 fois par semaine, concoctez-vous un bain d’huile végétale en mélangeant plusieurs huiles différentes, comme par exemple l’huile de ricin, qui aide à la repousse, et l’huile d’ylang-ylang qui possède un principe actif purifiant. Laissez poser le masque pendant 15 minutes et massez votre cuir chevelu afin d’activer l’absorption des différents actifs ainsi que la micro circulation.

Si vous vous inquiétiez de la perte importante de vos cheveux pendant l’automne, vous voilà maintenant rassuré.e.s et muni.e.s de plusieurs astuces pour limiter cette perte qui est, on le répète, tout à fait normale !

Article rédigé par Manon Antoine
Photo by Vince Fleming on Unsplash

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés