Quand le monosourcil fait débat

C’est bien connu : tout ce qui n’est pas « banal » aux yeux de la majorité, dérange.

Aisselles poilues et colorées, femmes au crâne rasé ou encore monosourcils : ils font jaser ! Qu’est-ce qu’un monosourcil ? Cache-t-il un message ? Est-ce un simple effet de mode ou est-il culturel ? UNY a mené l’enquête.

Qu’est-ce qu’un monosourcil ?

Un monosourcil, aussi appelé « synophridie » par la communauté scientifique, se traduit par la présence de poils dans la région inter sourcilière, c’est-à-dire entre les deux sourcils et à la base du nez. En d’autres mots, les deux sourcils se rejoignent pour n’en former qu’un seul. Si certaines personnes l’ont depuis leur enfance, d’autres le développent à l’âge adulte, due à des troubles hormonaux. Ces poils présents entre les 2 yeux ont longtemps été jugés inesthétiques, voire dégoutants (et le sont malheureusement toujours à l’heure actuelle par certain.e.s).

Les sourcils, une histoire de modes

Ça vous dit de remonter dans le temps ? Retournons dans les années 80 ! À cette période, on aimait les sourcils épais, brossés et bien délimités (mais aussi les tubes emblématiques de Diana Ross). Dans les années 90, on préférait les sourcils ultra fins et arqués. Vers 2010, la mode du maquillage permanent et semi-permanent prend le relais. Aujourd’hui, les sourcils naturels ont un succès fou. On les accepte comme ils sont, avec leur forme et leur couleur naturelles, un point c’est tout.


Depuis quelques années déjà, des célébrités comme Cara Delevigne et Lily Collins arborent fièrement des sourcils épais et fournis. La mannequin Sophia Hadji Panteli, quant à elle, porte son magnifique monosourcil depuis bien des années. Tel un accessoire de mode ou un bijou, il souligne son regard turquoise. Sans surprise, les commentaires sous ses photos sont ambivalents. Le mouvement body positive a encore du travail…

En France, l’ancien footballeur et acteur Eric Cantona porte le monosourcil à merveille, et ce depuis son plus jeune âge.

Monosourcil : plus qu’une mode, un symbole

Personne ne peut nier le talent ni la beauté naturelle de l’artiste-peintre mexicaine Frida Kahlo. Son monosourcil fut le symbole de son refus de se plier aux injonctions de la société. Bien plus que de simples poils, c’est un message puissant qu’elle nous a transmis : la féminité ne réside aucunement dans l’apparence, encore moins dans le fait de s’épiler. 

Le monosourcil défit les conventions et prône l’acceptation du corps au naturel et de qui nous sommes. Bien sûr, ne voyons pas systématiquement un message politique ou militant dans chaque monosourcil que nous croisons. Les adeptes du monosourcil ne le portent pas forcément comme un acte militant, mais avant tout parce qu’iels s’aiment et se préfèrent ainsi.

Enfin, il est important de noter que le monosourcil n’est rattaché à aucune religion ni à aucun contexte culturel.


Comment entretenir son monosourcil ?

Rien de plus simple ! L’avantage du monosourcil, c’est qu’il vous suffit de laisser vos poils vivre comme ils l’entendent. Vous pouvez cependant adopter quelques gestes et petites habitudes pour l’entretenir et le mettre davantage en valeur : 

  • Brosser : Si vous souhaitez garder une structure nette, brossez votre sourcil. Il existe de très bonnes brosses à sourcils sur le marché, ou vous pouvez tout à fait réutiliser une ancienne brosse à mascara propre (on ne jette pas, on réutilise quand on peut) !
  • Couper : Vous pouvez couper les poils longs qui dépassent avec de petits ciseaux à bouts ronds, propres et prévus à cet effet.
  • Nourrir : Eh oui, les poils aussi ont besoin d’hydratation ! Pour un monosourcil de qualité, appliquez notre Huile Fauve 1 fois par jour sur toute la longueur du sourcil. Alliée de vos poils, mais aussi de votre peau, notre huile nourrit et hydrate en profondeur. C’est aussi et surtout le premier soin expert conçu pour bichonner nos poils. Vous allez adorer son odeur sexy et légèrement wild. Attention, vous ne pourrez plus vous en passer !
  • Maquiller : Si le cœur vous en dit, utilisez un crayon à sourcil proche de la teinte de votre sourcil afin de combler les trous (si vous en avez).

Chez UNY, nous invitons chaque personne à faire ses choix, en fonction de ce qui la rend heureuse. Que ce soit au sujet de son corps, de ses poils, de sa vie en général. Chacun.e d’entre nous mérite d’être libre, de faire ses propres choix selon ses goûts et ses envies. Monosourcil ou pas, votre valeur ne change pas.

Que diriez-vous de conclure cet article sur les mots à la fois doux et puissants de Frida Kahlo ? 

« J’ai longtemps cru que j’étais la personne la plus étrange au monde. Un jour, je me suis dit qu’avec autant de gens dans le monde, il devait forcément y avoir quelqu’un d’autre qui se sentait aussi bizarre et meurtri que moi. Je me suis mise à l’imaginer et je me suis dit qu’elle aussi devait penser à moi. Eh bien, si tu existes et que tu lis ça, sache que j’existe et que je suis aussi étrange que toi. »

Qu’on le porte comme symbole d’émancipation, d’acceptation, par effet de mode ou simplement parce qu’on l’aime, cela importe peu. Le monosourcil a toute sa place dans notre société, il suffit de la lui laisser…ou de la prendre !

Article écrit par Manon Antoine. 
Photo by Tim Mossholder, Unsplash

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés

You can use this element to add a quote, content...