Les 6 questions les plus courantes sur l'épilation définitive au laser

1. L’épilation laser, qu’est-ce-que c’est ?

Véritable révolution dans le monde de l’épilation, le laser promet un résultat quasi-définitif.

Contrairement au rasage qui coupe le poil à la racine, le laser détruit le bulbe du poil grâce à sa chaleur élevée. Cette destruction lente du bulbe stoppe la repousse du poil sur le long-terme.

Le laser se pratique sur quasiment toutes les zones du corps telles que les jambes, les cuisses, les aisselles, le maillot, le visage et le dos. Le laser doit être pratiqué par un médecin compétent (un dermatologue par exemple) ou dans un institut médical spécialisé. Il est important de noter que cette technique doit être complètement différenciée de la lumière pulsée, beaucoup moins puissante que le laser et qui est proposée dans des cabinets d’esthétiques (et aussi disponible sous forme de petit appareil que l’on peut utiliser de manière autonome chez soi). Pour en savoir plus sur leur différence, cliquez ici.

 Vous l’aurez compris, le laser est une solution médicale et donc un traitement qui ne doit pas être pris à la légère.

2. Que faut-il savoir avant de se lancer dans l’épilation laser ?

  • Il vous faut arrêter l’épilation à la cire, l’épilateur électrique ainsi que la pince à épiler. En effet, afin de s’assurer de l’efficacité du traitement, il vous faut éviter toute autre technique d’épilation (hormis le rasoir) 3 à 6 semaines avant le début de celui-ci.
  • Tout au long du traitement, vous devrez vous raser au rasoir manuel. Le laser allant chercher le bulbe pour le détruire, la présence de poils est donc inutile voire gênante. Il est donc conseillé de vous raser la zone concernée au moins 48h avant la prochaine séance (et ce jusqu’à 6 heures avant la séance).
  • Environ 10 à 20% des poils disparaissent à chaque séance. Comptez entre 6 et 10 séances afin de voir la quasi-totalité (entre 85 et 95%) de votre piloté disparaitre. La patience est donc une vertu indispensable à l’épilation laser !
  • Les séances sont généralement espacées d’un mois au début, puis de 2 mois lorsque vous avancez dans le traitement. Bien entendu, le planning peut légèrement varier selon l’institut médical ou le médecin qui le pratique.
  • Il est interdit de s’exposer au soleil ou d’avoir recours à des séances UV 15 jours avant la première séance et ce pendant la durée du traitement.
  • Il est aussi déconseillé d’appliquer une quelconque crème, huile ou déodorant sur la zone traitée le jour de la séance.
  • Il existe plusieurs types de lasers : par exemple, le laser Alexandrite convient aux peaux claires tandis que le ND-Yag est connu pour être efficace sur les peaux mattes et foncées.
  • Si vous avez les poils clairs, le laser ne sera malheureusement pas efficace sur vous. L’épilation au laser n’est malheureusement pas faite pour tout le monde.

3. Comment se passe le premier rendez-vous ?

Lors du premier rendez-vous, le médecin ou le professionnel pose un diagnostic : il analyse si oui ou non, vous êtes éligible à l’épilation laser et s’assure que vous ne répondiez à aucune contre-indication. Il détermine votre profil pour adapter au mieux le devis. Ce devis inclut notamment le nombre de séances qu’il suggère dans votre cas précis, le prix de chaque séance et évidemment le prix total estimé.

4. Comment se passe la séance ?

Une séance dure environ 30 minutes. Chaque séance suit une série d’étapes précises. Le médecin règle d’abord la puissance du laser après avoir fait un test sur une petite zone de votre peau. Il adapte sa puissance si besoin. Dans certains cas, un gel frais est appliqué sur la zone traitée afin de limiter la douleur et la sensation de chaleur due au faisceau. Le médecin exerce ensuite un geste rigoureux sur toute la zone à l’aide du laser afin de s’assurer que le bulbe à bien été atteint.

5. Est-ce que cela fait mal ?

À cette question, on ne peut ni vous répondre par un oui franc, ni par un non assuré. Le niveau de douleur varie selon la zone traitée. Certaines zones sont plus sensibles que d’autres (c’est le cas du maillot par exemple).

Vous pouvez ressentir une légère sensation de brûlure, plus ou moins importante selon la sensibilité de la zone et la densité du poil. La douleur varie aussi beaucoup d’un patient à l’autre : et oui, nous n’avons pas la même capacité à gérer la douleur… En général, la douleur reste largement supportable.

6. Quels sont les risques ?

Après chaque séance, il est essentiel d’être attentif à la manière dont votre peau réagit. Cela vous permettra de détecter d’éventuelles réactions allergiques ou anormales. Il est très probable que vous ayez des rougeurs dans les heures qui suivent la séance. Pas de panique, c’est une réaction tout à fait normale. Utilisez notre crème universelle quotidiennement pour les apaiser et les estomper rapidement. 

En revanche, si vous ressentez une sensation de brûlure, prévenez votre médecin ou le centre médical. Plus votre peau est foncée, plus les brûlures peuvent entrainer l’apparition de tâches. Dans la majorité des cas, ces tâches sont bénignes, mais il est toujours préférable de les faire constater par un professionnel.

Dans des cas plus rares, vous pouvez voir apparaitre des hématomes ou une veine ressortir. Il peut s’agir d’une phlébite superficielle, mais il est évidemment conseillé de demander l’avis du médecin.

Nous espérons que cette FAQ vous aura aider à comprendre ce qu’est exactement l’épilation au laser et comment l’appréhender. Quoiqu’il en soit, le laser reste, au jour d’aujourd’hui, la seule technique garantissant un résultat quasi-définitif. Alors, prêt.e.s à franchir le pas ?

Article par Manon Antoine.
Photo by Womanizer Toys on Unsplash

 

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés

Shop now

You can use this element to add a quote, content...