Peut-on s'épiler quand on a des tatouages ? - UNY

Déjà tatoué.e ou sur le point de le devenir, vous vous demandez sûrement si l’épilation et les tatouages sont compatibles. Bonne nouvelle ! Vous trouverez toutes vos réponses dans cet article. 

 Entre cire chaude, cire froide, rasoir, crème dépilatoire, laser ou lumière pulsée, il est vrai qu’on ne sait plus vraiment où donner de la tête ! Bien que nous ayons l’embarras du choix quant aux différentes méthodes pour s’épiler, il est fondamental de prendre connaissance des contre-indications, des précautions d’usage ainsi que des potentiels risques qu’implique chacune de ces méthodes. Et cela vaut aussi pour les tatouages !

Que se passe-t-il sur notre peau lorsqu’on se fait tatouer ?

D’après le dictionnaire Larousse, un tatouage correspond à « l’introduction par scarification jusqu'au niveau du derme d'un ou de plusieurs colorants formant un dessin bien déterminé. »

C’est aussi « une marque, inscription, dessin indélébiles pratiqués sur la peau à l'aide de piqûres et de colorants. » On est d’accord, dit comme ça, ça fait peur !

Pour savoir si le tatouage est compatible avec l’épilation, il faut déjà comprendre ce que cette pratique ancestrale fait éprouver à notre peau. Avouons-le, le tatouage reste une agression pour celle-ci. À l’aide d’une aiguille, le tatoueur perfore l’épiderme pour y introduire des pigments (l’encre), engendrant une plaie superficielle. Cette plaie peut alors saigner sur le moment et suintera dans les jours qui suivent, afin de laisser échapper le surplus d’encre.

Au fil des jours, des croûtes se forment. Lorsque ces croûtes tombent, elles laissent place à un dessin plus clair et lisible : c’est le résultat quasi-final (car oui, un tatouage évolue au cours des années). La plaie est donc en quelque sorte « à vif » jusqu’à la cicatrisation complète environ 21 jours plus tard.

Rasage

Après cicatrisation, il est tout à fait possible de raser la zone tatouée. Cependant, si le tatouage n’a pas encore cicatrisé ou qu’il reste des croûtes sur l’épiderme, il faut impérativement éviter le rasage car cela signifie que la plaie engendrée par le tatouage n’est pas entièrement refermée. Le passage de la lame sur ces lésions pourrait provoquer une infection. Attendez donc les 21 jours de cicatrisation avant de vous raser à nouveau. Ensuite, vous pourrez reprendre vos séances de rasage comme avant.

Pour ne prendre aucun risque, utilisez un gel de rasage de qualité sous forme de mousse, gel ou huile. La matière facilitera le passage du rasoir sur votre peau et servira de barrière protectrice entre le tatouage et la lame.

La cire

Douloureuse mais efficace, la cire fait de nombreux adeptes ! Tout comme pour le rasage, le tatouage se doit d’être complètement cicatrisé avant de pouvoir vous épiler à la cire. La cire étant directement appliquée sur l’épiderme et ensuite arrachée d’un coup sec, il faut éviter de l’appliquer sur une plaie non-cicatrisée ou sur une croûte (ouch !). De plus, si la température de la cire est un peu trop chaude, la sensation risque d’être sacrément désagréable sur une zone aussi enflammée et sensible qu’une peau fraichement tatouée. 

Crème dépilatoire

Suivant cette même logique, il faut aussi attendre que la cicatrisation de votre tatouage soit achevée avant de vous épiler à la crème dépilatoire. Comme la cire, la crème est appliquée directement sur l’épiderme. Très souvent chimique, votre peau récemment tatouée pourrait très mal réagir à cette crème. Si vous choisissez cette méthode, privilégiez une crème qui soit la plus naturelle possible.

Laser et lumière pulsée

Même si ce sont des méthodes très efficaces sur le long-terme, nous vous les déconseillons fortement sur les zones tatouées ! Et oui ! Le faisceau qui en émane n’est pas inoffensif. Il peut parfois provoquer des brulures, des dépigmentations ou encore endommager la qualité du dessin. D’ailleurs, on utilise aussi la technique du laser (un autre type de laser évidemment) pour effacer les tatouages que l’on regrette…c’est pour vous dire la puissance de celui-ci !

D’après le Centre Esthétique Beautyline, environ 75% des couleurs d’un tatouage disparaissent après UNE séance d’épilation laser : avoir recours à cette pratique sur une zone tatouée est donc une très mauvaise idée ! Si vous êtes fan du laser, ne vous en faites pas, rien ne vous empêchera d’épiler d’autres parties de votre corps non-tatouées au laser.

Et si vous souhaitez recourir à une épilation définitive, il est préférable de suivre l’intégralité des séances avant de vous faire tatouer sur cette même partie du corps.

En ce qui concerne la lumière pulsée, il n’est pas non plus très prudent d’y avoir recours sur des zones tatouées. La lumière qui s’en dégage est certes, moins puissante que le laser, mais toute aussi incompatible avec les tatouages !

Et voilà ! Vous savez maintenant quelles méthodes d’épilation utiliser (ou pas !) sur vos tatouages.

Ce qu’il faut retenir : Attendez que la cicatrisation soit parfaitement terminée (au moins 21 jours) avant d’envisager une épilation de la partie concernée. Cela évitera bon nombre de complications (tels qu’une allergie ou une infection…). Laissez le temps à votre peau de se remettre de cette agression avant de penser « épilation » et n’hésitez surtout pas à faire part de vos questions à votre tatoueur.

Se faire tatouer, c’est choisir de marquer à vie quelque chose sur sa peau. Il faut donc en prendre soin : soit en choisissant les meilleurs produits possibles (rasoir, cire, crème de qualité), soit en confiant ces zones sensibles à un professionnel de l’épilation.

Article par Manon Antoine.
Photo by Grace Madeline on Unsplash

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés

Shop now

You can use this element to add a quote, content...