Comment s'épiler le nez et les oreilles ? - UNY

En surfant sur internet, les articles au sujet de l’épilation du maillot, des jambes ou des aisselles ne manquent pas. Mais dès qu’il s’agit du nez ou des oreilles, silence radio !

Les poils sont (bien heureusement) de plus en plus « normalisés » et acceptés aux yeux de la société. Cependant, les poils du nez et des oreilles ont plus de mal à se faire accepter dans la cour des poils ! Peut-être parce que, hormis la barbe et les sourcils, les poils sur le visage sont encore considérés comme « sales » et liés à un manque d’hygiène. 

Les poils du nez, pas si inutiles que ça !

Des poils qui dépassent des narines ? On ne le redira jamais assez : c’est NORMAL. Dans chaque nez, on compte entre 50 et 100 poils. Comme la moustache du chat, ces poils sont des organes sensoriels. Ils sont présents dans le passage nasal reliant la cavité nasale aux sinus. Et ils ont une bonne raison d’exister ! Ils empêchent quoique ce soit de rentrer dans la cavité (un insecte ou une quelconque particule par exemple). Ils filtrent l’air qui entre dans la cavité, retiennent microbes, poussières, pollen et nous évitent donc de nombreuses allergies.

Comment s’épiler le nez ?

Si pour des raisons esthétiques vous souhaitez vous débarrasser de ces poils, voici deux solutions. La première option est de les arracher à la cire ou à la pince à épiler. Ces deux techniques permettent un résultat longue durée. Si vous optez pour la cire, vous pouvez utiliser un coton tige et recouvrir une des deux extrémités de cire. Insérez ensuite cette partie du coton tige dans votre narine et laissez poser quelques secondes pour que la cire s’accroche aux poils. Tirez ensuite d’un coup sec. Attention à ne pas insérer le coton tige trop profondément car les poils se trouvent principalement à l’entrée de la cavité. Si vous optez pour la pince à épiler, il vous faudra plus de patience !

La deuxième et la meilleure alternative est de les couper avec une petite paire de ciseaux ou une tondeuse électrique afin qu’on ne les voit plus dépasser. Décider de les tailler est plus simple et rapide à réaliser et permet de conserver cette barrière protectrice.

Pour ce type d’épilation, la crème dépilatoire et le rasoir sont proscrits.

Notre conseil : Faites le choix qui vous convient, mais si nous devions vous donner un conseil, ce serait d’éviter d’arracher vos poils du nez. La cavité nasale est une zone sensible et très difficile d’accès. Les risques de blessures sont importants et les poils du nez ont un rôle important. Contentez-vous de couper ce qui dépasse.

Pourquoi a-t-on des poils dans et sur les oreilles ?

Tout comme les poils du nez, les poils d’oreilles ont une fonction protectrice car ils retiennent les bactéries. Ils poussent principalement à l’intérieur mais peuvent également pousser sur le lobe et le bord extérieur de l’oreille. D’après certains scientifiques, les hormones dont la testostérone seraient à l’origine de la croissance des poils, leur permettant de continuer de pousser avec l’âge.

Comment s’épiler les oreilles ?

Vous pouvez utiliser une tondeuse électrique comme pour les poils du nez. Placez-vous dans un endroit bien éclairé, devant un miroir et coupez les poils délicatement jusqu’à obtenir le résultat souhaité. Les ciseaux ronds sont aussi une bonne méthode pour tailler vos poils d’oreilles. Avec leurs bouts ronds, ils sont particulièrement efficaces pour couper des poils fins et dispersés.

Enfin, si vous souhaitez les éradiquer pour de bon, la meilleure solution reste l’épilation définitive au laser pratiquée par un professionnel de santé.

Notre conseil : Nous vous conseillons fortement d’éviter de les tailler aux ciseaux à ongles (de très petite taille mais avec un bout pointu) car vous risqueriez de vous blesser ou occasionner une quelconque inflammation. L’épilation des oreilles à la cire ou à la crèmes dépilatoire sont aussi proscrites : les agents chimiques contenus dans ces produits peuvent engendrer des allergies. Mauvaise idée sur une zone aussi sensible du corps ! La cire est aussi déconseillée car les conduits auditifs sont extrêmement sensibles : arracher les poils de ces conduits augmenterait le risque de blessures et de complications.

Poils du nez ou poils d’oreilles, brisons le tabou, car ils sont NATURELS et ont une utilité bien précise. Ils ne devraient pas être source de honte, d’embarras ou de moquerie. Ces petits poils jouent en réalité un sacré rôle protecteur de nos cavités nasales et nos conduits auditifs. Ils sont donc nécessaires. 

S’ils vous complexent, vous savez maintenant les techniques à adopter pour vous en débarrasser et les gestes à ne surtout pas reproduire.

Article par Manon Antoine.
Photo by Kingsley Osei-Abrah on Unsplash

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés

You can use this element to add a quote, content...