Aisselles irritées : comment m’épiler ?

Vos aisselles sont rouges, vous démangent ou vous brûlent ? Vous ressentez des tiraillements et une sensation de sécheresse ?

Peut-être même que votre peau est enflée ou présente des squames (peau qui pèle). On est bien d’accord, c’est désagréable ! 

Malgré ces désagréments, vous souhaitez vous débarrasser de vos poils d’aisselles sans trop souffrir ou sans aggraver la situation ? Vous êtes tombé sur le bon article !

Quelles sont les causes des aisselles irritées ?

La peau de nos aisselles est fine et sensible, même si la sensibilité de cette zone varie d’une personne à l’autre. Il arrive que vos aisselles présentent une irritation accompagnée parfois d’autres symptômes, sans que vous en compreniez la cause.  Voici les principales causes de l’irritation des aisselles :

  • Transpiration et chaleur

Composée de sodium, la transpiration sensibilise notre peau. Les aisselles ont aussi tendance à garder l’humidité de la transpiration (autant vous dire que la peau de vos aisselles en prend un sacré coup). Dans certains cas, l’évaporation de la sueur est dysfonctionnelle pouvant créer une éruption cutanée.

  • L’épilation

C’est l’une des principales causes des aisselles irritées. Certaines techniques ainsi que certains produits d’épilation fragilisent et agressent la barrière cutanée des aisselles. Les crèmes dépilatoires par exemple, sont bien souvent chimiques : elles sont donc déconseillées pour les aisselles (sinon, bonjour les boutons, les rougeurs et les démangeaisons...).


L’épilation à la pierre ponce est à bannir absolument pour cette zone. Il se peut aussi que votre peau ne supporte pas l’épilation laser ou la lumière pulsée. Enfin, l’irritation des aisselles peut venir de l’utilisation d’un rasoir non-adapté ou du feu du rasoir (si vous appuyez un peu trop fort ou que vous n’appliquez pas de crème à raser au préalable). Nous vous expliquerons un peu plus bas comment vous épiler ou vous raser afin d’éviter ce genre de problèmes.

  • Frottements

Parfois, le frottement de deux surfaces cutanées peut entrainer des infections bactériennes et fongiques (coucou à notre amie la mycose). Porter des vêtements trop serrés provoque aussi des frictions à répétition pouvant irriter et blesser les aisselles. Si vous avez les aisselles irritées, portez des vêtements amples et des tissus en fibre naturelle.

  • Hormones et carences

Ah ces hormones, elles nous en font voir de toutes les couleurs ! Les variations hormonales comme lors de la puberté, la grossesse ou la ménopause peuvent exacerber la sensibilité de notre peau. Les carences nutritionnelles (manque de vitamines, de zinc et d’acides gras) la rendent également plus sensible. Un conseil : parlez-en à votre médecin.

  • Maladies cutanées

Certaines maladies cutanées comme le psoriasis, l’eczéma, la dermatite allergique ou encore hyperhidrose (transpiration excessive) causent une irritation au niveau des aisselles ainsi que des éruptions cutanées (squames, rougeurs, peau rugueuse, cloques, croûtes, douleurs…). Il peut aussi s’agir d’une folliculite : une inflammation des follicules pileux suite à un contact avec de l’eau trop chlorée ou à une épilation.


Si vous souffrez ou pensez souffrir d’une maladie cutanée, direction le/la dermatologue qui saura vous prescrire un traitement adapté pour vous soulager. Il/elle saura vous conseiller sur les produits cosmétiques à utiliser et les techniques d’épilation à adopter dans votre cas.

  • Produits cosmétiques irritants ou non-adaptés

Nous avons tou.t.e.s une peau différente avec un seuil de tolérance qui lui est propre. Il peut arriver que la composition de certains produits ne convienne pas à notre derme. Certaines compositions contenant notamment de l’alcool et des parfums synthétiques fragilisent l’équilibre de notre peau et peuvent être à l’origine de réactions épidermiques (gonflements, rougeurs, démangeaisons…).

Il est donc essentiel d’opter pour un savon / gel douche et un déodorant testés dermatologiquement, avec une composition la plus naturelle possible.

J’ai des aisselles irritées, puis-je m’épiler ou me raser ?

Sachez qu’il est tout à fait possible de vous raser et de vous épiler si vous avez les aisselles irritées. Cependant, il vous faut respecter quelques règles pour que tout se passe bien et éviter que votre cas ne s’empire.

Néanmoins, si vous souffrez d’une maladie cutanée ou d’une variation hormonale, tournez-vous vers un professionnel et posez-lui toutes vos questions à ce sujet. Il/elle saura vous aiguiller sur les précautions à prendre et les gestes à ne surtout pas faire.

Comment me raser et m’épiler les aisselles si elles sont irritées ?

Ça y est, on y vient ! Voici les quelques règles à respecter si vous avez les aisselles irritées mais que vous souhaitez les épiler.

1. Opter pour une technique d’épilation adaptée

Ça coule de source ! Les 2 techniques à privilégier sont la cire et le rasoir manuel (à condition d’utiliser une crème à raser douce et naturelle).

Cire : Privilégiez la cire froide car les aisselles irritées n’aiment pas la chaleur, vous vous souvenez ? Frottez la bande entre vos mains une dizaine de secondes puis appliquez-la sur votre aisselle. Appuyez sur la bande pour qu’elle adhère correctement à votre peau puis tirez d’un coup franc dans le sens inverse de la pousse. Répétez l’opération jusqu’à ce que vous soyez satisfait.e du résultat. Appliquez ensuite une huile naturelle afin d’enlever les résidus de cire.


Rasoir manuel : Seconde option, le rasage. Mais pas n’importe comment ! Sur peau propre, appliquez une crème ou un gel à raser (naturels attention) en couches assez épaisses puis munissez-vous de votre rasoir (pas de coupe choux s’il vous plait). Rasez zone par zone sans trop appuyer et rincez le rasoir après chaque passage. Une fois le rasage fini, rincez votre aisselle à l’eau tiède ou froide, mais surtout pas chaude !

2. Choisir les bons produits

Pour la cire, vous pouvez compter sur nos bandes de cire froide UNY qui sont 100% naturelles, véganes et efficaces même sur poil court. 

Si vous êtes plutôt rasoir, notre rasoir UNY fera parfaitement son job accompagné de son acolyte, la crème à raser UNY ! Celle-ci a été conçue pour faciliter le rasage, hydrater la peau et apaiser les rougeurs ainsi que les irritations.

3. Hydrater quotidiennement

L’hydratation : la base ! L’utilisation d’une crème naturelle hydratante et apaisante préviendra des rougeurs et des irritations. Notre crème universelle UNY convient à toutes les peaux. Elle apaise et hydrate votre peau tout en ralentissant et en affinant la repousse des poils. Appliquez là après votre séance de rasage ou d’épilation. Vous pouvez aussi l’utiliser quotidiennement matin et soir afin de prévenir d’une éventuelle irritation.

4. Exfolier régulièrement

Enfin, une exfoliation douce (gommage naturel avec petits ou micro-grains) permet d’éliminer les peaux mortes ainsi que les résidus de déodorant. Vous pouvez exfolier la peau de vos aisselles 1 fois par semaine. Pour cela, mouillez votre aisselle puis appliquez une noix de gommage. Faites de petits mouvements circulaires sans trop appuyer puis rincez !

Vous êtes maintenant calé.e.s sur l’épilation de cette zone sensible. À vos aisselles, prêt.es, partez ! 

Article écrit par Manon Antoine.
Photo by UNY

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés